Projet de coopération innovant ?>

Projet de coopération innovant

Un projet de coopération innovant autour du cheval et des publics en difficultés.

EQUIDEHA, est un projet visant à mettre en commun une réflexion et organiser une collaboration entre plusieurs partenaires tel que:

* L’Association de Gestion des Etablissements Spécialisés Toulouse Lautrec qui gère quatre établissements accueillant des personnes en situation de handicap et dont le siège est basé à Aulnay sous Bois,
* Savoir et Compétences Formation, association basée à Strasbourg qui oeuvre pour l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées,
* Sonderpflege, organisme de formation, d’éducation spécialisée et de travail adapté allemande,
* Equiterra.

Soutenu par le Fond Social Européen dans le cadre des actions « innovantes et Transnationales », ces différents partenaires se retrouvent autour d’une préoccupation commune: l’utilisation du cheval auprès des collectivités ou entreprises comme outil d’inclusion sociale et de développement durable au service de l’emploi des personnes à besoins spécifiques ( en situation de handicap et / ou de bas niveau de qualification).
Il s’agit ainsi de recenser et de s’approprier les bonnes pratiques de formation et d’emploi existant en Allemagne et dans d’autres pays européens dans ce domaine afin de pouvoir les reproduire en France.
Pour cela une délégation Française composée des différents partenaires (Equiterra et structures d’insertion), s’est déplacées en Allemagne pour découvrir les méthodes de travail de l’association  » Sonderflege ».
Depuis plus de 10 ans cette association d’aide à l’enfance apporte un accompagnement technique et pédagogique auprès des jeunes qui ont à accomplir des travaux d’intérêts généraux imposés par la justice.
Basé dans une ferme équestre à Alverdissen Sud ( près de Detmold), la méthode d’accompagnement des jeunes délinquants est répartie entre les travaux quotidiens d’entretien de la ferme et des animaux et les activités de débardages en forêt avec les chevaux.
Pour M Merten Melching, responsable de la structure, le débardage avec les chevaux est un travail respectueux de la nature qui permet une plus grande communication entre éducateurs et jeunes ainsi qu’entre jeunes eux-mêmes.
De retour en France, cette expérience doit maintenant servir de tremplin au développement de ce genre d’initiative.
Car l’objectif final de ce projet est de pouvoir créer de l’emploi dans les métiers du cheval de trait ( palfrenier- soigneurs…) pour ces personnes au travers de la mise en place de formations qualifiantes dans le domaine de la traction animale en lien avec les partenaines économiques, futurs clients de ces nouveaux services basés sur la complémentarité  » Insertion et Cheval ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: